Historique

32382_344123735683760_1614969909_n[1]Après guerre, la région mancelle voit  affluer des milliers d’ouvriers, principalement dans les usines Renault (de 2 000 en 1945 à 8 000 en 1959), Glaenzer ou Schneider. C’est l’exode rural.

Il fallut alors loger rapidement ces familles qui vivaient dans des taudis. La politique gouvernementale de l’époque, en matière d’urbanisme, est celle des « grands ensembles ». En Sarthe, c’est à Allonnes, où vivent à ce moment précis 1 238 habitants, que les premiers bâtiments sortirent de terre.

En octobre 1958, le Conseil municipal approuve le plan d’aménagement.

S’en suit une enquête publique en juin 1959, la décision officielle, par arrêté ministériel, tombe le 7 octobre 1959, 18 jours plus tard les bulldozers arrivent.

Le 4 décembre, M. Garnier maire d’Allonnes, pose la première pierre de la ville nouvelle, en présence du Préfet, des parlementaires de la Sarthe et des présidents du Conseil général et de l’Office départemental d’HLM.

Le 1er septembre 1961, les premiers occupants de ces nouveaux logements arrivent. En 4 mois, Allonnes passe de 1.250 à 4.200 habitants.

17 ans et 9 mois, c’est la moyenne d’âge de la population HLM, plus de la moitié des habitants des HLM sont âgés de moins de 20 ans !

En 1965, le Général De Gaulle, président de la République, s’arrêta à Allonnes lors d’une étape sur la route entre Le Mans et Sablé. Plusieurs organisations locales ont appelé à bouder cette manifestation dénonçant la forte hausse des loyers, les renoncements de l’état à financer les écoles, équipements sportifs et autres services publics, dont la ville manquait cruellement. La ville combla ces lacunes en s’endettant fortement, jusqu’au jour où elle se trouva au bord de la faillite. C’est en 1977 que le nouveau maire, Yvon Luby, en refusant d’établir un budget pour la commune, obtint des moyens financiers de l’Etat, permettant à celle-ci de se désendetter et poursuivre sa construction.

1968 : 11570 habitants !

La ville ressemblera encore quelques années à un immense chantier qui se poursuit avec la création d’un nouveau quartier de plus de 2000 habitants aux Hautes Métairies.

1980 : 15 623 habitants !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>